< Liste des projets

AMENAGEMENT DE L'ENTREE DU LYCEE RACINE AVEC CONSTRUCTION D’UN PREAU ET REPRISE DES VRD

Le terrain se trouve sur la commune de Montdidier et dans une zone urbaine de densité moyenne.
Le projet concerne :  la requalification de l’entrée du lycée avec extension de la loge, l’aménagement d’une sous-station dans un local l’existant,la  construction d'un préau, avec requalification des réseaux et aménagements paysagers.

ETAT INITIAL DU TERRAIN ET DE SES ABORDS 

LES CONSTRUCTIONS 
Le terrain est actuellement occupé par des bâtiments d’enseignement récemment réhabilités et d’architecture contemporaine.
 
LA VEGETATION ET LES ELEMENTS PAYSAGERS EXISTANTS 
Les espaces libres sont très morcelés et se trouvent principalement en périphérie du site, avec au centre les cours en enrobé noir. Des cheminements, nécessaires au fonctionnement de l’établissement, relient les espaces libres entre eux. La végétation existante est composée de quelques arbres et conifères plantés sur une pelouse. Certains arbres sont arrivés à maturité comme les peupliers d’Italie qui commencent à perdre des branches mortes ; par sécurité ils seront abattus.
Un cédre bleu, près de l’entrée principale devra être abattu, car ses racines ont soulevées le dallage en dalles de gravillons lavés.
Sur l’ensemble de l’emprise du lycée on aura 37 arbres abattus, soit pour des questions de sécurité ou parce que les arbres se trouvent sur l’emplacement des futures zones de rétention des eaux pluviales. Aucun arbre ne sera abattu pour la création des bâtiments objet de la présente demande de permis de construire. Enfin, 119 arbres seront plantés (charmes commun, érables planes, chêne pédonculés et orme de Sibérie).
 
PARTIS RETENUS 

L’aménagement du terrain avec indication de ce qui est modifié ou supprimé 
Le nivellement du terrain est limité dans son ampleur. Au niveau des constructions, objet de cette demande de permis de construire, le nivellement du terrain se limite à la création des pentes permettant l’écoulement gravitaire des eaux pluviales (pente limitée à 2%).
Le terrain dispose d'une clôture périphérique en treillis soudé de couleur blanche qui sera remplacée, en façade uniquement, par une clôture barreaudée de couleur gris anthracite RAL 7016. Cette clôture est composée de poteaux de section carrée et de panneaux constitués de trois lisses horizontales (dont deux lisses hautes) soutenant le barreaudage de section carré. Les barreaux sont traversants en haut et en bas.
Les portails et portillons seront remplacés, car leur asservissement n’est plus efficace. Les portails seront autoportants composé d’un cadre métallique de section carré et d’un barreaudage vertical non traversant. Les portails et portillons seront de couleur gris anthracite.
Les endroits où la clôture périphérique est dégradée ou vandalisée seront remplacés à l’identique (dans la plupart des cas il s’agit de panneaux en treillis soudé de couleur verte (vraisemblablement RAL 6005).
 
L’implantation, l’organisation, la composition et le volume des constructions nouvelles, notamment par rapport aux constructions ou paysages avoisinants 
Le style général des bâtiments est contemporain, empruntant un vocabulaire fonctionnel aux lignes simples et épurées.
 
Sur l’entrée du site, la loge existante (volume cubique sur un niveau en RDC) est adossée au logement de fonction ; elle est simplement agrandie pour améliorer la visibilité, le contrôle d’accès et la sécurité, avec un marquage de l’entrée par la création d’un auvent.
 
L’aménagement ponctuel d’une sous-station dans un local l’existant en RDC consiste à condamner une porte intérieure existante et à simplement modifier ponctuellement la façade d’origine par la création d’une porte technique d’accès.
 
La construction d’un préau (sur un niveau) au niveau du TN permet de relier visuellement le foyer des élèves à une verrière existante. De forme rectangulaire imposée par la fonction et ses attentes fonctionnelles, le volume principal est axé sur une entrée secondaire, la liaison physique avec les constructions existantes se faisant principalement par des voutes éclairantes.    
 
Le traitement des constructions, clôtures, végétations ou aménagements situés en limite de terrain 
Le terrain dispose d'une clôture périphérique qui sera restaurée à l’identique sur les faces latérales et arrière du lycée (confère point 2a, ci-dessus). Seule la clôture en façade sera remplacée par une clôture barreaudée. Les portails et les portillons seront remplacés. Les modifications ne concerneront que la pose de portillons associée au déplacement de la grille de l’entrée en vue de l’aménagement de deux guichets d’accueil : un à l’intérieur au site sous l’auvent créé, l’autre à l’extérieur en prise directe sur la placette de l’entrée.
 
Les matériaux et les couleurs des constructions 
Requalification de l’entrée du lycée avec extension de la loge :
 
L’extension sera en béton blanc, complétée en partie haute par un bardage massif CAERA de couleur rouge brique. Le mur - façade de l’entrée sera également habillé par un bardage massif CAERA, mais de couleur gris foncé.
 
La toiture terrasse sera prolongée avec les accessoires de zinguerie en alu laqué (couvertines gris foncé)
 
Les menuiseries seront en acier laqué blanc ; en façade sud, un brise soleil en lamelles métalliques complètera l’ensemble.
 
Ancré sur un poteau circulaire béton, le portique métallique reprend la structure métal de l’auvent dont l’enveloppe finale sera en tôle d’aluminium laqué gris clair.
 
Sous l’auvent sera mis en œuvre un pavage béton de différents formats en trois nuances de gris.
 
Aménagement d’une sous-station dans un local l’existant :
 
La modification en façade concerne la création d’une porte métallique de service blanche, en harmonie avec les menuiseries existantes.
 
Construction d'un préau :
 
Ancré sur des poteaux circulaires en béton, la charpente en lamellé collé sera laissée en teinte naturelle.
 
Sur des bacs aciers (sous-face blanche), la toiture terrasse végétalisée sera prolongée sur l’existant avec des voutes éclairantes (éclairage naturel / translucides) ; les accessoires de finition en protection de poutraison bois apparente seront en alu laqué (couvertines gris foncé).
 
Le tapis d’enrobé situé sous le préau sera refait dans sa totalité (enrobé noir).
 
Le traitement des espaces libres, notamment les plantations à conserver ou à créer 
La surface des espaces verts existants ne sera pas modifiée de façon significative pour le projet : l’extension de la loge et son auvent sont réalisés sur une surface minéralisée (aujourd’hui il s’agit de l’entrée principale du lycée). Le préau sera construit sur une des cours en enrobé et la sous station est un simple changement d’affectation de bâtiment.
Les espaces verts existants ont leurs contours retravaillés ; il en est de même pour les aires minérales qui sont simplifiée, les rampes PMR, leurs soutènements et leurs gardes corps ou lignes de guidage sont supprimés. La topographie fine du site, auparavant très chahutée est apaisée ; en lui imprimant une pente longitudinale de 2% maximum, il est possible de supprimer tous les artifices existants : la plupart des emmarchements, les rampes PMR et autre plans inclinés.
Les espaces verts seront engazonnés de nouveau, puis plantés d’arbres et d’arbustes.
Les constructions créées n’ont pas d’incidence sur les espaces verts existants et projetés.
 
L’organisation et l’aménagement des accès au terrain, aux constructions et aux aires de stationnement 
La construction des bâtiments projetés n’a aucune incidence sur le fonctionnement du lycée ; qu’il s’agisse des circulations piétonnes ou automobiles, les aires de stationnement sont éloignées et ont leur accès différencié des zones impactées par le projet.
 

Fiche Technique

Lieu : Montdidier
Année : 2018
Maitre d'ouvrage : REGION LES HAUTS DE FRANCE
Coût : 2 540 000 € HT
Surface : 47 000 m2
Domaine : Equipements scolaires et culturels
Type : Mixte : Neuf - Réhabilitation
Etat : Chantier
Mission CALC :
  • Architecte

Fichiers

Liste des projets| Haut de page ^